le mousse et son voilier

Préambule

 

 

Un souffle de vent marin déplace ma plume

    Son encre sympathique aligne un flot de mots

Puis la feuille emportée, se pose sur l’écume

          Qui va, revient et part en quittant le « ras d’eau ».

 

  

      Ces bribes « qu’Edilivre » emmène en escapade

  Suivent de près les poèmes des trois décades.

         Un mois de trente jours, juste pour lire ensemble,

                     Douze mois dont quatre saisons, mon cœur en tremble…

 

  

   Voilà pour tout dire,

           La « Maison » m’inspire,

 L’éditeur propose,

 Le lecteur dispose.

 

 

  

 Maricarmelle

 Mars 2018 

...car un dernier essai peut parfois tout changer...

Grâce aux éloges de Madame Fillassier Sandrine et au professionnalisme de Monsieur Paul Thuillier, on assiste à mon revirement vers la Maison d'édition "Edilivre" au moment-même où je m'apprêtais à la quitter... (Dédale)

                                                                                                                                                                                                                   

la plume d'oie de l'écrivain!