Les poèmes de Maricarmelle

19 novembre 2018

Ce qu'il faut savoir...

 

       

 

La-tristesse-de-la-solitude-Van-Gogh

             Ce qu’il faut savoir…

 

 

Le supplice a duré

Trois mille six cents secondes

Je pleurais étouffée

Du mutisme à la ronde

 

 

Ses lèvres se tordaient

Il criait en silence

Sa bouche articulait

Des mots pleins de souffrance

 

 

Le masque par-dessus

En coupole diaphane

Activait un salut

Espoir qui vite fane

 

La courbe d’oxygène

Décroissait doucement

Faisant croître ma haine

Et tuant mon amant

 

 

La couronne d’épines

Est pour les innocents

Les lauriers baratinent

Des ordres tout puissants

 

 

 

Vulnérable et soumis

Le couple est déchiré

L’un meurt et l’autre vit

Dans la légalité !

 

 

Maricarmelle lundi 19 novembre 2018, à 9h.

Pourquoi contenir sa colère,

Quand on sent des lois délétères ? 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

Posté par maricarmelle à 23:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


15 novembre 2018

APPEL

 

 

stop téléphone

 

                             

                                APPEL

 Pardon à tous ceux qui m’appellent

 De rester muette et figée

 C’est qu’un infime décibel

 Vibre en mon silence attristé.

 

 

 

 

 C’est la voix de mon maître aimé,

 De mon guide qui me répond.

 Je ne fais que le supplier

 Mais ses échos baissent le ton.

 

 

 

 

 Vers lui je dois tendre l’oreille,

 Il faut le vide autour de moi,

 Car sans lui plus rien n’est pareil,

 Et depuis, j’ai perdu la joie…

 

 

 

 

 Chacun a sa place en mon cœur,

 La plus grande est pour mon amour !

 Laissez-moi vivre encor des heures,

 À son chevet, sans bruit, toujours…

 

 

 

 

 Pour tous les appelants attentionnés que j’affectionne….

Mais aussi à mon mari, mon unique amour … Maricarmelle

Mardi 13 novembre 2018 (Encéphale)

 

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

  

                             

                   

Posté par maricarmelle à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2018

PROMESSE

 

 

Texte-pour-carte-de-mariage

 

Promesse

 

 

Je voudrais me suspendre à ton parfum

Comme avant aux fragrances de la fleur

Que tu m’offris un certain lendemain,

Pour guérir la détresse de mon cœur.

 

 

 

Je voudrais poser ma joue sur ta bouche

Pour sentir les vibrations de tes rires,

Ceux qui transportaient sous nos airs farouches,

La joie de nos vingt ans pleins de délire.

 

 

 

C’est la force de nos candeurs passées

Qui nous attache à l’arbre de la vie,

Et la foi de notre fidélité

Au chemin depuis si longtemps suivi.

 

 

 

Soudain l’angle d’une rue nous sépare,

Voilà que tu disparais de ma vue,

Tu t’éloignes dans un épais brouillard …

Je te retrouve enfin : je suis émue…

 

 

 

Mais tout a changé tu n’es plus le même !

Là-bas ils t’ont brisé, t’ont fait pleurer…

Ainsi te voilà près de moi, je t’aime,

Et pour toujours je veux te protéger…

 

 

 

Ton épouse qui te vénère…

JEUDI 13 SEPTEMBRE 2018, un mois après l'intervention chirurgicale...

Maricarmelle (Encéphale)

 

img020                                                                

au resto

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 20:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2018

Cheese

jacques en pleine action magnifique

 

 

Cheese

 

 

C'est dans ta boîte à images 

Que tu nous as enfermés

Un jour où les enfants sages,

Ont vu l'année s'écouler.

 

 

Dans un nouveau paysage

Se dessinent des vallées,

à la brise des rivages,

se mêle notre passé.

 

 

Je t'écris un court message

Pour obtenir ton secret,

Ne pars pas à ce voyage

Avant de le révéler...

 

 

 

Des pleurs sur ton beau visage

Nous dévoilent tes regrets.

Emporté par tes nuages,

Tu ne fais plus de cliché...

 

 

 

 

 

Hommage à mon photographe émérite.

Par la fenêtre du ciel, il règle son objectif...

Mercredi 7novembre 2018

jacques photo

 

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 23:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2018

DEUX PIES ERRENT

 

couple d'oiseaux 1

 

 

Deux pies errent. (Ou la circonférence du cercle).

 

 

Les liserons envahissent ses géraniums,

Font des tresses de verdure autour des pétales,

S’acharnent petit à petit sur ce pauvre homme

Qui voulait simplement fleurir son encéphale…

 

 

À force de croître ils se sont enchevêtrés

Pareils à des cheveux, pareils à des sangsues…

À force ! Mais voilà qu’il perd ses facultés,

De la tête aux pieds, c’est un humain qu’ils vous tuent !

 

 

Qui fleurira la cour ? Qui fleurira mon cœur ?

Qui m’ôte mon amour, fait gémir ma maison…

Sans lui plus de chansons pour des matins bonheur,

De raison de vivre et, plus de vie sans raison…

 

 

 

M-C D-C MERCREDI 31octobre 2018

14h30 POUR MON UNIQUE AMOUR

(Encéphale)

 

 

 

jaco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

Posté par maricarmelle à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


22 octobre 2018

AIMER

clair-obscur de tendresse

  AIMER   

 

 

Me voici seule,

Seule à décider.

Seule à diriger

Mes pas ralentis par l'âge

Et ma vie complètement déboussolée.

Me voici seule avant la solitude,

Avec toi qui me parles tout bas,

Si bas que je tressaute par habitude

Dès qu'un peu tu bouges le drap.

 

 

Tes mots je les devine

Ne te fatigue pas,

Cette nuit devient divine

Car je me glisse près de toi.

Serrés comme à vingt ans,

L'un tout contre l'autre,

En silence une larme s'étend

Car je t'aime et rien d'autre .

 

 

Seule mais avec toi mon amour

Ma main enserre la tienne tremblante,

Un baiser sur tes doigts tour à tour

Un peu de chaleur aimante.

Combien de jours, combien de temps,

Je voudrais qu'ainsi dure une éternité

Pour que nos lèvres épuisées

Epellent encore un instant

Les douces lettres du verbe AIMER...        

 

 

Pour Jacques mon unique Amour

lundi 22octobre 2018

( Sonnent les matines)

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

                                

Posté par maricarmelle à 22:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 octobre 2018

SONNENT LES MATINES

 

 Il était une fois, deux antonymes inséparables, à présent désespérés...1/10/2018

               

 

                                                                   

jacques le 14 8 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Pour Jacques, mon époux bien-aimé…  que j’aime éperdument…       

Sonnent les matines…

 

Les matins frileux sans paroles

 Quand l'eau frémit dans la casserole...

 Je déguste mon café chaud

Même âgé je te trouve beau...

Tu manges comme un fin gourmet

Le pain que je viens de beurrer,

Et si tes pensées sont ailleurs,

Te choyer reste un vrai bonheur...

mercredi 3octobre 2018

                                 

Café du matin à deux

 

 

Tu parlais à perdre le souffle

À présent pour peu tu t’essouffles.

Tu me coupais tant la parole

Tes mots fusaient en farandole.

Cette chenille inachevée,

Qu'on dansait à l'estaminet

Tire à présent sa révérence,

Pour interrompre tes silences.

Mercredi 10 octobre 2018

                                

commencement de l'infidélité

 

 

Aucun obstacle à mes projets

Aucun avis, pas un rejet.

Plus le moindre mot qui s’oppose

Pas même un discours qui s’impose.

Je suis seule avec ta personne,

C’est pour moi comme un glas qui sonne…

Ton être entier partout me hante,

Seule avec ta présence absente…

Mercredi 10 octobre 2018

 

jpg_bb1-7

                 

Le temps n’est plus à notre cadence

Il danse

Il nous soutire la chance

De s’aimer encor beaucoup

Il se rit de nous…

De ses sarcasmes amers

Il fait tourner plus vite la Terre

Pour nous couvrir de brouillard

Pour que plus vite vienne Tard…

Trop Tard pour tout dire

Juste un peu de soirs pour sourire

Juste un peu d’eau pour rafraîchir

Nos joues que les larmes font rougir…

Mercredi 19 septembre 2018

                 

message d'amour de Guillaume Musso

 

On voudrait marcher à reculons

Sentir à nouveau la rose qui sent si bon

Cligner des yeux sous un chapeau de paille

Abandonner sur la tonnelle un vieux chandail…

S’asseoir un instant au creux d’un fauteuil en rotin

Se délecter du beurre qui mollit sur le pain,

On voudrait allonger ces moments de bonheur

Qui se conjuguent au présent à chaque heure.

Je voudrais tant poser ma main sur la tienne

Quand tes yeux dans les miens sont pleins de peine…

« On voudrait » n’existe plus !

Son arrêt brutal laisse un silence éperdu…

Vendredi 12 octobre 2018 dès 8h…

(Sonnent les matines)

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

                                      

 

 

 

 

  

 

Posté par maricarmelle à 22:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2018

11 SEPTEMBRE2001

       
 
images (2)l'escalier de l'infini
                            !
11 SEPTEMBRE 2001
                            !
11septembre 2001
17 ans déjà
qu'ils ne sont plus là
mais tellement loin

des mains insaisissables
des bouches sans mots
un clin d'oeil de très haut
du béton soudain sable


17ans de plus
pour un frère une soeur
pour un enfant de choeur
un amour jamais su

dans nos coeurs ils vivent
comme au paradis blanc
près  des anges charmants
 attendant sur l'autre rive


17 ans de leur silence
juste habillé de photos
pour avoir fait le grand saut
celui qui reste y pense....

       

11septembre 2018
Maricarmelle
(Encéphale)
                 !
Plus jamais ça!
Dans nos yeux tous ces éclats de gravats
N'ont fait que des malheureux!
Pitié, plus jamais ça!
Plus jamais d'attentat!
 

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 23:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

08 septembre 2018

PONCTUER

  

blandine avec son foulard rose

 

 PONCTUER

 

Voilà pour Blandine un poème ponctué,

De vers vêtus de vie, chargés de vérité.

      Or sa rime éblouie par des rayons de lune,

          Ondule dans le vent puis s’échoue sur la dune.

 

 

              Les mots, pareils aux grains de sable qui s’envolent,

             Pleins de messages fous, de passion, caracolent…

        Blandine, experte, ouvre la fenêtre aux missives

           Qui frappent aux carreaux, pour que l’histoire vive.

 

 

           C’est qu’elle cache au fond de son sac plus d’un tour

      De manège ou de magie mais d’amour toujours…

   Des syllabes de bonheur peignent ses tableaux,

   Portrait de Gwenn pianotant la peinture à l’eau…

 

 

Son métier a tissé des chaînes d’existence,

         Des liens forts, d’amitié dans ce monde d’errance.

Le remède du cœur se trouve dans sa prose

            Quand son doux sourire épouse une écharpe rose…

 

 

Merci Blandine de ponctuer notre vie

     De parenthèses de joie parmi nos soucis,

        De métamorphoser nos instants de tristesse

        En pointillés de source vive et de jeunesse !

 

 

 

Pour Blandine Meil    Pour « plumesetmots »

Vendredi 7septembre 2018     Avec toute mon affection

Maria-Carméla (Encéphale)

 

gwenn

 Voici la princesse GWENN...

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 01:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

01 septembre 2018

Les baisers que je n'ai pas donnés

 

 on ne peut pas empêcher un coeur d'aimer

 

   Les baisers que je n'ai pas donnés

 

         Ceux d’un jour gris, d’amour déchiré,

     Ceux qu’on retient avant de pleurer

 Ces baisers que je gardais secrets

  En séchant mes yeux sur l’oreiller.

 

 

             Les baisers vacillants, dans les airs

       Négligés sur un coup de colère,

              Pluie diluvienne après un tonnerre

Si ridicule et qui désespère.

 

 

Tous ces baisers ont claqué la porte,

Aux jours fanés des feuilles mortes,

        Mais maintenant plus rien ne m’importe

     C’est près de toi que mon âme est forte.

 

 

   Ces baisers oubliés en poussière

 Ces baisers juste envolés d’hier

       Doux comme les mots d’une prière

  Sur l’ultime page du bréviaire…

 

 

 

         Ils sont tous enfermés dans mon cœur

       Comme un vase qui garde des fleurs

     Des baisers en bouquet de bonheur

Effaçant les regrets et les pleurs.

 

 

 Ces baisers d’amour je veux t’offrir

      Pour que dure longtemps ton sourire.

        Main dans la main nous allons vieillir,

         Mes baisers dans les tiens sans souffrir.

 

 

Le 31août2018

Pour toi, Jacques, mon unique amour, héros de mon cœur !

Vainqueur de nombreux tournois, tu vas vaincre aussi celui-là !

Ton épouse Maria-Carméla

( Encéphale)

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

Posté par maricarmelle à 00:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2018

information


 

Entre nuage et lumière, main dans la main, on se suit dans les méandres de la vie, mes pas toujours dans les tiens...

 à Jacques mon bien-aimé... Le 25 août 2018 Maria-Carméla ton épouse.

 

 

jaco

 Revenu d'un long voyage, tout comme a fait Ulysse, mon époux vous glisse

à l'oreille cette...

                              INFORMATION...  venant d'Edilivre...

.

 

Bonjour Maria-Carméla,

Nous sommes heureux de vous annoncer que votre livre Dolcissimi est maintenant publié et mis en vente sur Edilivre.

D'ici 60 jours, il sera mis en vente sur les principaux libraires en ligne à savoir Fnac.com, Chapitre.com, Amazon... Nous effectuerons en parallèle son dépôt à la BnF.
De plus, tous les libraires de France, Suisse et Belgique pourront également le commander à travers Dilicom ou directement auprès d'Edilivre. D'ici là, invitez vos proches à commander votre livre sur le site Edilivre uniquement.

 

Profitez-en dès à présent pour commander vos premiers exemplaires.
En tant qu'auteur, vous bénéficiez de tarifs préférentiels allant de -10 à -40%.
Pour l'achat de 20 exemplaires ou plus, Edilivre vous offre 1 lot de 100 cartes de visite personnalisées à l'image de votre livre.

Pour commander rapidement, rendez-vous dans la boutique de votre compte auteur sur Edilivre.com.

Afin de vous informer sur les choses essentielles à savoir et sur les bonnes pratiques à adopter concernant l'édition, la commercialisation et la promotion de votre livre, vous trouverez ci-joint votre guide auteur "Vos premiers pas chez Edilivre". Nous vous encourageons à le lire avec attention.

Soyez le premier ambassadeur de votre livre en le faisant découvrir autour de vous.
N'hésitez pas également à partager et diffuser le lien de présentation et la couverture de votre livre par mail, sur facebook, twitter…
Votre lien à diffuser : https://www.edilivre.com/dolcissimi-maricarmelle.html

Nous vous remercions pour votre confiance et restons à votre disposition.

L'équipe d'Edilivre

L'équipe Edilivre

Tél : 01 41 62 14 40

 

 

 

dolcissimi

 

             

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 
           
   

Posté par maricarmelle à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2018

MON EPOUX

 

 

Jacques et Maria

 MON EPOUX

Il aime tant les géraniums

          Qu'il en repique un dans sa tête

                    Pourpre comme le sang des hommes

        Ou leur cravate un jour de fête.

 

 

Il aime tant sa cour fleurie

 Il la bichonne et la surveille

 Mais cet été son ciel est gris

           Dedans noir, dehors plein soleil...

 

 

  La tige tend sa fleur éteinte

Pour attirer son attention,

            Les autres se courbent sans teinte

         Comme son coeur et sa passion.

 

 

 

 

Il faut sortir de l'encéphale

         La rouge fleur chagrin de l'âme,

Puis lustrer la piste du bal

            Pour qu'il y valse avec sa femme!

 

 

 

 

Mon angoisse  a tricoté ces rimes 

pour mon héros qui comme

Hercule va gagner ce nouveau combat.

Lundi 13 août 2018.

Jour de l'intervention:

ablation d'une tumeur cérébrale.

Son épouse Maria-Carméla.

 

 

 

           

la plume d'oie de l'écrivain!

                                                                                          

 

Posté par maricarmelle à 10:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2018

ENCRE

 

 

 

salle de classe banc table chier ouvert buvard avec traces d'encre violette

ENCRE

Le stress jour après jour,

Mais le stress pour l’’Amour

De son métier.

 

 

Différent des autres,

C’est un métier d’apôtres

Et de « récrés ».

 

 

Qui transmet le savoir

Sans fierté, sans pourboire

À des enfants.

 

 

Qui veulent de l’Ecole

L’instruction non l’obole,

L’enseignement.

 

 

Le stress jour après jour

Mais avec le cœur lourd

Du retraité.

 

 

Celui qui va goûter

Des moments oubliés,

La liberté…

 

Ma chère Nadine,

reçois ces quelques rimes juste pour sourire à la vie,

pour te souhaiter une interminable retraite débordante de bonheur !

Tu vas enfin goûter la liberté des moments oubliés

ceux que tu as tant de fois remis au lendemain,

ils sont là tous groupés qui t’attendent !

Heureuse retraite !

Avec toute mon affection, ton ancienne collègue sur les rails depuis 12ans.

Maria - 29 juin 2018 -

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2018

Cahier du jour...

 

bouquiner

 

Cahier du jour

 

 

    Chacun son tour

Entend vibrer

    Soit un tambour,

Soit un sifflet.

 

Dans une cour,

       Dans un grand pré,

  Chacun son tour

Doit s’en aller.

 

       La peur au ventre,

Le cœur serré,

  Celui qui rentre

      Doit s’éclipser…

 

      Des raisons d’âge,

D’ancienneté,

De bavardage

  Sans maugréer.

 

Il faut partir,

         Fuir ! Place nette !

Autre avenir,

    Autre internet !

 

      Comment quitter

      Ce beau métier ?

Des associés

 Si familiers !

 

      On joue les durs,

  Mais en secret

    On n’est pas sûr

          D’un peu pleurer…

 

 

CE 25 JUIN 2018 EN L’HONNEUR

       du départ en retraite de Nadine Lefebvre !

Une collègue très attachante

qui a su, par sa douceur,

                       au fil des nombreuses années scolaires communes,

tisser des liens exceptionnels d'amitié

                        gravant ainsi des souvenirs solides  et indélébiles…

                Chère NADINE,                                            

que cette retraite te soit paisible,

qu’elle t'apporte  mille bonheurs 

plus surprenants les uns que autres,

      entourée de ta famille bien-aimée…  

BONNE RETRAITE!

Maria

la plume d'oie de l'écrivain!

 

Posté par maricarmelle à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2018

INFO

Posté par maricarmelle à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2018

CLAVIER

 

 

CLAVIER

amitié informatique

 

Ô lecteurs inconnus

           Qu'ils sont beaux vos messages

     Traversant tant de rues 

   Et tant de pays sages!

 

 

 

 

  Que de douces paroles

    Montent de la clairière

        D'où l'oiseau prend son vol

          Vers un nid sans frontière...

 

 

 

 

 

 De plume ou de métal

  Le voyage est facile!

      Le clin d'oeil collégial,

   L'amitié d'un concile!

 

 

 

 

 

      AMI du bout des yeux MERCI!

  Maricarmelle 22-05-2018

(Douzain)

la plume d'oie de l'écrivain!

VINGT VENELLE DU VENT

 

la bouche du vent

VINGT VENELLE DU VENT

 

 

    Le vent c’est la vie

Il sème à l’envi

    Il siffle et la tisse

        Il souffle et la pousse.

 

 

   Direct droit devant

Douloureusement

  Dans un dur décor

     Il nous jette un sort.

 

 

 Quand une bouffée

 Vient nous étouffer

 Vite il nous rattrape

    Voltige et nous happe.

 

 

    Il détruit, il sème,

Il agit bohème,

  Démonte et bâtit

     Commence et finit…

 

 

     Un jour il s’absente,

  Chaleur accablante

        Jeunes et vieux meurent

     De sueurs en pleurs…

 

 

 La vague de vent

  Verse à la va-vite

 Son vagissement

   Et tout périclite…

 

 

 

Maria-Carméla Duhin-Carnélos

10 juin 2018 à Sin-le-Noble(Dédale)

 

 

  Sur cette terrasse en asphalte rouge,

                  un banc, en poly résine, vert, me sert de siège.

 Les derniers chants d’oiseaux,

s’espacent de minute en minute et

 me maintiennent en communion

avec les derniers rayons du soleil couchant.

Alors je lâche mon stylographe,

je quitte la venelle du vent pour…

M’imprégner de ces instants de bonheur,

seule à seule avec la nature.

 Il est 21h15, je suis seule à vivre ce moment

à cet endroit et vous ?

 Vous êtes les seuls à qui je révèle cette vérité !

11-06-2018

Vous! Mes bloggeuses et mes blogueurs: mes privilégiés!

(N B: une venelle est une ruelle.)

Maricarmelle

Posté par maricarmelle à 17:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2018

TROIS PETITS POINTS...

Trois petits points…

 

modele-lettres-administratives

 

 

Plus d’éclats de voix dans mon téléphone,

Plus de mots à taper sur ton clavier,

Plus de flash sur l’écran que j’abandonne,

Encor moins de message à m’expédier…

 

 

Ta présence impalpable prédomine

Quand tes vocalises feutrées martèlent

Ce silence assommant que j’abomine,

À petit feu comme un bout de chandelle…

 

 

Par bonheur il me reste ton absence

Pour mes inconsolables nuits de peine

Où vibre en crescendo ton vide intense

Qui glace mes vieux doigts dans leurs mitaines…

 

 

 

Le syndrome « adolescence » aux yeux doux

Lui qui guérit l’enfant de sa candeur,

Envahit sa tête de projets fous,

Ôte un à un les maillons de son cœur…

 

 

 

Il n’entend plus les cris de son enfance

Reléguée dans le rond-point de l’oubli,

Il ne sent pas des anciens la souffrance,

L’ado fier aux idées bien établies…

 

 

 

Mais tu seras toujours notre petit,

Notre amour armé de patience espère,

Nous attendrons ton nouvel appétit

Pour t’offrir ce que l’on a de plus cher…

 

 

 

 

 

Le 25-11-2017

Pour mes deux « ados »

Et à tous les ados qui auraient tendance à mettre les petits vieux en suspens…

Rien de bien méchant, c’est juste en rimes le simple témoignage d’amour d’une mamie…

Maria-Carméla Duhin-Carnélos

(Dolcissimi)

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

Posté par maricarmelle à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2018

Pressions et impressions

le souvenir

 

 

Pressions et impressions                                     

 meli-mélo

 

    Méli-Mélo drames de Sandrine Fillassier.

 

Ce livre se lit puis se relit…puis…

Ce livre ne se range pas… Non !

Il faut revenir voir cet enfant au regard si triste… tellement triste ! Tellement mystérieux !

Ce fils merveilleux a besoin de nos yeux…

Je disais à l’instant que ce livre ne doit pas être rangé, non, ça me ferait trop de peine…

Il reste là, sous ma main pour être à tout moment feuilleté, c’est ainsi que la vie continue.

Car la pensée fait vivre l’être aimé, c’est l’oubli qui le fait disparaître à jamais.

Mardi 17 avril 2018 à Sin-le-Noble

Maria-Carméla   Duhin-Carnélos

 

 

 

     billets d'humeur                            

 

 

Billets d’Humeur, attention départ,

Pleins d’humour, de douceur,

De vérité à méditer

D’impair à éviter,

De tendresse verbale

De magie spatiale…

Sandrine Fillassier

Un rêve interplanétaire

Qu’il faut lire absolument

Pour que s’envolent nos tourments !

Merci Sandrine !

Tu restes le tsunami stellaire et littéraire du XXI siècle !

 

 

Mercredi 18 avril 2018 toujours à Sin-le-Noble.

BRAVO !!! 

 Maricarmelle                    (Prologue de Dédale)   

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   

 

Posté par maricarmelle à 21:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 juin 2018

CLIN D'OEIL

clin d'oeil du soleil

 

 

CLIN D'OEIL

 

Allez voir un psychiatre,

Quittez le coin de l'âtre!

Lavage de cerveau,

Plus de rime à vau-l'eau!

Que des vers en cadence

Pour que les pieds avancent

Sans mêler le hiatus

Jusqu'à l'arrêt du bus!

Voyage en idée claire

Ne pas quitter la terre...

Bien boucler sa ceinture

Au jet de la césure,

Regarder devant soi,

Abandonner l'émoi!

Embrasser l'avenir

Eviter les soupirs,

Préconiser la pause

Plus longtemps vous repose:

La ronde a quatre temps,

La vie n'a qu'un temps!

 

 

 

 

 

 

Maria-Carméla

Duhin-Carnélos

Premier poème de "Dédale"

31-05-2018 (Poème prémonitoire le 10/11/2018)

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :