Les poèmes de Maricarmelle

16 mai 2018

LES AMANTS MEURTRIS

 

2 coeurs et 1 papillon brillance

Les amants meurtris

 

 

 Leurs initiales entaillées sur ce tronc d’arbre 

              Signent pour toujours leur serment d’intense amour. 

         Avant que ces deux corps ne gisent sous le marbre, 

      Deux cœurs blessés pleurent l’impossible retour.

 

 

 

                      Mouillées de larmes, des fleurs vident leurs fragrances 

         Au gré du vent, par-delà leurs folles passions…

 Pliant leurs ailes dont décline la brillance 

             Ces amants meurtris fuient comme des papillons.

 

 

 

       Puisqu’en arrière ils ne peuvent plus revenir, 

  C’est vers le néant qu’ils décident de partir, 

           Vers un lieu de paix où n’existent plus les peines, 

            Un Eden aux senteurs d’Amour et non de haine...

 

 

   Mars 2016 Maricarmelle,

                     une pensée pour tous les cœurs brisés...

   (Douzain)

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

                            

 

Posté par maricarmelle à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


11 mai 2018

L'EXUTOIRE

 

 

la plume et la main 

L’Exutoire

                                 

 

 

                                 Je me noie toujours dans mes poèmes

                    Car je ne sais ni fumer ni boire.

                       Je vogue sur les rimes que j’aime

                         Pour que s’évente mon désespoir.

 

 

 

                            Ma plume suspend quelques idées

                    Au premier vers de ma poésie,

                              Surveille en allant, ses petits pieds,

                                    Pour qu’ils ne tombent dans l’aphasie.

 

 

 

            Hexamètre ou alexandrin,

                     Prénom bizarre pour un poète

                         Qui n’a ni verre à pied, ni levain,

                   Juste une césure dans la tête.

 

 

 

                         C’est elle qui coupe à mi-chemin,

                      Les idées qui sourdent à l’envi,

                                        Dans des vers qu’on lit crayons en main

                          Pour troquer le hiatus qui fait fi.

 

 

 

                                        Le premier jet, celui qui vient du cœur,

                                       Plein de pudeur, perd son romantisme

                              Car on lui panse quelques erreurs,

                         Contre une allure de syllogisme.

 

 

 

               C’est sa part de personnalité

                                   Qu’on tue par petits coups de syntaxe,

                        Et qu’à bout de tirade essoufflée,

                Sa parade de mots se désaxe.

 

 

 

                  À l’instar de l’aube du moulin,

                Abreuve l’élan de tes pensées.

                   La matière première est regain

                    Pour celui qui nourrit ses idées.

 

 

 

 

                         Un hommage à tous les poètes.

                                             La poésie comme l’humanité se présente

                     sous des visages différents. 

                                    Sa sœur est la liberté d’expression…

                 Enfin ce qu’il en reste…

           9 MAI 2018 (Dédale)

                               Maria-Carméla Duhin-Carnélos

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

 

02 mai 2018

ANGE

 

chemin forestier rouge de tristesse

 

 

 ANGE

 

 

                 Dans chaque goutte d'eau,

             Un bec trempe son bout.

         Font ainsi les oiseaux,

                   Leur faut jamais beaucoup.

 

 

 

        Pour les enfants aussi

             Suffit d'un peu d'Amour,

           Pour apaiser leurs cris,

           Des baisers de velours.

 

 

 

                  Pour arrêter leurs larmes 

Face à la cruauté,

           Il faut jeter nos armes,

 Prôner la loyauté.

 

 

 

  Un enfant si petit,

             Pourquoi le bousculer?

Un rien le réjouit

Dans sa naïveté.

 

 

 

    Il faut si peu de chose

Pour le faire sourire

   Le parfum d'une rose

        L'écho d'un p'tit navire...

 

 

 

   Des êtres vulnérables

 Pas assez protégés!

      Torturés par des diables

     Jamais assez châtiés...

 

 

 

la vie l'enfant et son nounours citation de georges Brassens

 

 

Pour toi Angélique, petit Ange plein d'innocence, ce modeste hommage...

Maricarmelle  mercredi 2 mai 2018.(en hommage à Angélique Six)

(Dédale)

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

01 mai 2018

URGENCE

depositphotos_119249714-stock-photo-team-surgeon-at-work-in

 

 

 

Urgence

 

 

 

                 Un premier mai, seule dans mon angoisse,

            Un vendredi de surcroît plein de poisse

               Juste avec mon coeur au pouls d'anxiété,

    Avec mon âme refusant de pleurer,

  Du soleil dehors et le noir dedans,

          L'appel qu'avec impatience on attend...

               Quand soudain le soir, des mots illuminent

              Mon espoir: c'est la mort qu'on extermine!

          La vie couve en ce corps qui redémarre

                 Un compte à rebours plus loin et plus tard...

  

 

 

                  Révérence au professeur André Vincentelli,

               Chirurgien hors pair en cardio-vasculaire

 qui, le vendredi premier mai 2015

            a opéré mon mari en urgence à l’hôpital

cardiologique de Lille.

   Du combat entre la vie et  la mort,

c’est la vie qui a gagné!

Merci Monsieur VINCENTELLI , vous êtes un grand Homme!

Un Maître.

   

 

Maricarmelle le 01-05-2018

  

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

27 avril 2018

Préambule

le mousse et son voilier

Préambule

 

 

Un souffle de vent marin déplace ma plume

    Son encre sympathique aligne un flot de mots

Puis la feuille emportée, se pose sur l’écume

          Qui va, revient et part en quittant le « ras d’eau ».

 

  

      Ces bribes « qu’Edilivre » emmène en escapade

  Suivent de près les poèmes des trois décades.

         Un mois de trente jours, juste pour lire ensemble,

                     Douze mois dont quatre saisons, mon cœur en tremble…

 

  

   Voilà pour tout dire,

           La « Maison » m’inspire,

 L’éditeur propose,

 Le lecteur dispose.

 

 

  

 Maricarmelle

 Mars 2018 

...car un dernier essai peut parfois tout changer...

Grâce aux éloges de Madame Fillassier Sandrine et au professionnalisme de Monsieur Paul Thuillier, on assiste à mon revirement vers la Maison d'édition "Edilivre" au moment-même où je m'apprêtais à la quitter... (Dédale)

                                                                                                                                                                                                                   

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par maricarmelle à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 avril 2018

Une grande DAME de LETTRES au salon littéraire de SIN-LE-NOBLE

 

 

Sandrine Fillassier et moi le samedi 14 avril 2018 salle Rony Coutteure 

POUR TOUT VOUS DIRE:

il s'agit de Sandrine FILLASSIER          

         

LXIXeme

 

         

 

 

       

 

 La plume à la main

 Doigts sur le clavier

 Un texte divin

 Sourd sur le papier

 

 

 

 Des mots en cascade

 De syllabe en rime

 Boit sa limonade 

 Et de nouveau "trime"

 

 

 

Plus rien ne l'arrête

Bien déterminée

Idées plein la tête

Sitôt imprimées

 

 

 

Sandrine est volcan

D'amour de douceur

En un court instant

Se change en Bonheur

 

 

 

Et si ses écrits 

Nous font réfléchir

Sa leçon de Vie

Dessine un sourire...

 

 

 

Merci Sandrine de nous transmettre un message de bonheur à travers tes écrits.

Pour toi. Ces quelques vers puérils te font une révérence poétiquement simple.

L... (elle...ailes...)    le 18 AVRIL 2018

Avec toute mon affection

Maricarmelle

 

 

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 14:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]

13 avril 2018

L'INVITATION

  1. INVITATION AU SALON LITTERAIRE  
  2. LE SAMEDI 14 AVRIL 2018
  3.                      INVITATION

Posté par maricarmelle à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LA FAUTE AUX MAUX

 

 

 La faute aux maux

 

 

3papillons battenet des ailes pour lire

Un mot? Rien qu'un seul mot!

Si fragile et si beau,

Un de plus à la fois

Car il nous faut un roi!

 

 

Ce roi,content, engendre

Des petits, près des cendres.

Des tas de mots en l'air

Bruinent sur la mer.

 

 

 

Pluie! Tes larmes salées

Ont encré mes papiers!

Des mots en flocons blancs

Mouillent les joues d'enfants...

 

 

 

Leurs yeux vifs étincellent,

Leur poème a des ailes...

L'arbre essouffle sa rime,

L'oiseau chante à sa cime.

 

 

Ce vieil air fredonnant

Des vocables d'antan.

La poésie des mots

Du coeur panse les maux...

 

 

 

 

 

 

 

vendredi 13 avril 2018

Voici modestement, avec ces quelques rimes,

une petite révérence pour "VIVA LES MOTS"

de Sin-Le-Noble.

Cette association organise un salon littéraire

en l'honneur "DES MOTS" le samedi 14 avril 2018.

Leur invitation suit ci-après...

UN GRAND MERCI! Je leur souhaite

de nombreux visiteurs et un succès fou

ainsi  que le renouvellement de ce projet enrichissant!

Félicitations. (Dédale)

Maricarmelle

 

 

LE LIVRE ENTRE CIEL ET TERRE

la plume d'oie de l'écrivain!

Posté par maricarmelle à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 avril 2018

EYES

regard 3

regard doux                                                 EYES

 OCCHI   OJOS    YEUX …

 

 

 

 

             Voici comme un collier, ces vers entre vos mains,

  De perles de culture en bouquet de jasmin,

A’ lire ou respirer simples et pleins de vie,

 Des rimes égrenées, l’oiseau bâtit son nid.

 

 

 

                   Ils sont nombreux, les yeux qui lisent ces lectures,

         Ils partent puis reviennent voir si d’aventure

S’exhale encore une senteur de réséda,

              Offrant du vague à l’âme et troublant leur état…

 

 

  

           Le liseur, ce fin gourmet de mots emmêlés,

           Vogue sur les lignes, d’abord pour un aller,

    Papillonne pour butiner dès son retour

              Sur quelques pages qu’il déguste tour à tour.

 

 

 

             Ils viennent de loin, ces yeux- là ! Des U-S-A !

              De toutes couleurs, même ceux du CANADA !

                   Ils sont bleus, ils sont verts, de jais et gris aussi,

      En un clic, les voilà tous en « Catimini ».

 

 

  

   Que de kilomètres parcourus en silence

                        Pour ces professionnels de lecture en « Cadence »,

              Tant de syllabes engrangées en peu de temps,

           Nous  fascinent  par leur mutisme détonant !

 

 

   

                             A’ tous ces yeux précieux, j’adresse en « Cascatelle »

              Des MERCIS fleuris de bonheur à tire-d’aile !

Puis-je leur demander avec humilité

                           D’écrire en peu de mots, le fond de leurs pensées…

 

 

 

  

 

Un grand MERCI à tous mes « suiveurs » de blog ! Ainsi

qu'à SamPhotographie qui m'épaule à l'automne de ma vie et

qui reste dans le Loiret,le photographe le plus en vogue!

Maricarmelle 2 avril 2018 

(Dédale)          

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

27 mars 2018

Savoir-Faire

images (restaurant

                                  Savoir-Faire...

 

  

                                               Cuisiner voilà leur plus grande qualité

                      Haut de gamme pour l'un, de sourire pour l'autre,

                         En un clin d'oeil heureux ils accueillent leurs hôtes.

Zestes glacés mêlés au décor gratiné,

Veloutés potagers réveillant l'appétit,

           Après la douce entrée qui vous ragaillardit,

            Le chevalier de table ronde vous propose...

 

    Entouré d'asperges, son petit fagot rose, 

      Relevé d'une pointe de " je-ne-sais-quoi",

         Impériale ou royale tout comme il se doit,

        Esquisse l'avant-goût du maître de céans.

             Emincés d'oie sur dos de mouton à la braise

                  Tout à l'emblème d'un dessert bardé de fraises.

 

          Décidément plus reluisant que le nickel

On certifie la garantie par le label.

                        Maître queux d'un brillant niveau de modestie,

   Il interpelle tout gastronome averti.

                   Nectar de volupté maintenant pour toujours,

                         Il prend soin de votre faim avec " Saint-Amour".

 

                Quidam venu d'un empyrée gargantuesque

       Un arôme de " Revenez-y" vous reçoit

                Ennoblissant votre palais d'un doux émoi...

  

 

                                             

                              

 

 

 Coucou l'acrostiche! Septembre 2006: quel beau souvenir!!!

 

                           Un havre de paix dans la délectation...

                                                 (Cascatelle)

images (1)

 

Posté par maricarmelle à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mars 2018

ISAACO

 

 

la colombe en plein vol

 

   ISAACO

 

 

               Ici, même là, petit bonhomme qu’importe !

                       Savoir où tu te trouves, n’est pas le problème !

                  A’ jamais tu restes dans l’écrin de mon cœur,

                A’ jamais tu restes la raison de mes pleurs …

 Car voilà, tu te trouves partout à la fois

                On ne te voit pas, or je suis tout près de toi…

 

 

 

 

Pour toi Isaaco mon petit-fils adoré,

petit ange pressé de rejoindre le paradis…

 12-03-2001/02-07-2001 .

 Ta mamie Maria-Carméla, juillet 2001.

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

Posté par maricarmelle à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2018

CASCATELLE

 

enfin la première

Moi l'emporter! Et que serait-ce si vous portiez une maison?

                                                                           (Jean de La Fontaine)

 

Bonjour Maria-Carméla,

Nous sommes heureux de vous annoncer que votre livre

Cascatelle est maintenant publié et mis en vente sur Edilivre.

D'ici 45 jours, une fois le dépôt à la BnF achevé,

il sera mis en vente sur les principaux libraires en ligne à savoir

Fnac.com, Chapitre.com, Amazon...
Tous les libraires de France, Suisse et Belgique pourront également

le commander à travers Dilicom ou directement auprès d'Edilivre.

D'ici là, invitez vos proches à commander votre livre

sur le site Edilivre uniquement.

Pour commander rapidement,

rendez-vous dans la boutique de votre compte auteur sur Edilivre.com.

Soyez le premier ambassadeur de votre livre

en le faisant découvrir autour de vous.
N'hésitez pas également à partager et diffuser le lien

de présentation et la couverture de votre livre par mail, sur facebook, twitter…
Votre lien à diffuser : https://www.edilivre.com/cascatelle-maricarmelle.html

Nous vous remercions pour votre confiance et restons à votre disposition.

L'équipe d'Edilivre

 

cascatelle le 21_03-2018

 

Ce troisième recueil qui clôt la triade poétique, a vu le jour 

mercredi 21 mars 2018, à 17h : un cadeau du printemps!

 La plume de Maricarmelle, elle, ne s'essouffle pas...

la plume d'oie de l'écrivain!

 
 

 

 

Posté par maricarmelle à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2018

Le Printemps

hiver printemps

 

 

De madrigal en cavatine

Les vers comme abeilles butinent

Elaborant nectar et miel

Plaisir de lire est substantiel... 

 

         

 

 

 

20 MARS 2018

 

 

 Maricarmelle vous souhaite un joli printemps!

                        

c'est le printempsunnamed printemps

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par maricarmelle à 22:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

LA" SCRIPTURALGIE"

 

 

bb

                                                                               

 

              « LA SCRIPTURALGIE »

 

Voici les symptômes de cette maladie :

Le plus souvent lorsqu’une émotion se produit,

Le corps est envahi d’un étrange courant.

Des mots s’alignent au bout d’un stylo vaillant,

S’arrêtant parfois, puis reprenant sans tarder

Car ceux qui surgissent seraient vite oubliés !

En quelques minutes le patient doit agir

Pour évacuer ses idées, pour en finir…

Au calme il pourra fignoler sa mise en page

Tout comme une rose maquillant son visage.

Enfin le philtre du guérisseur le délivre

Il unit une" Cadence" et un "Edit Livre"…

 

 

 

 

Ce poème  résume une révérence couplée d'un clin d'oeil de remerciements

à la maison d'édition très sympathique qui a bien voulu

recueillir ma triade poétique:Catimini, Cadence et Cascatelle qui arrive essoufflée...

Cet endroit constellé dont chaque étoile est un auteur, se nomme:

EDILIVRE!  (edilivre.com)  mars 2018...    Maricarmelle

 

 

Le vendredi 16 mars 2018 à 17h  

 Un nouveau vient d’arriver !

Le deuxième cahier de la triade poétique baptisé

CADENCE

 

 

9782414195121

la plume d'oie de l'écrivain!

 

Posté par maricarmelle à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2018

Hiver démodé

 

la neige envahit le paysage

                                 

 

            

 

 

 

 

                                           

 Hiver démodé

 

Douce neige qui nous manque en cet hiver,

Où juste les arbres se sont dévêtus,

Leurs feuilles désormais tapissent la terre

Piètrement déçue.

 

 

Oh, caresse impalpable aux doigts si fugaces !

Baisers glacés de tes lèvres invisibles !

Venez dérider la saison qui se lasse

De croire au possible.

 

 

Blancheur apaisante amie de notre enfance,

Bouche ouverte on buvait tes flocons pressés

Qui, dans nos yeux plissés, dardaient en cadence,

Des éclairs mouillés.

 

 

 

nature-2934245__340fenêtre

 

Hiver 2017-2018

Janvier 2018

Le regard perdu derrière la fenêtre attend inexorablement ta venue…

Structure du poème :

Voilà un douzain en strophes saphiques. (11-11-11-5)

M-C D-C

 

 

 

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

    

Posté par maricarmelle à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2018

TENDRESSE

 

 

la tendresse

 

 

 

 

                                        

 

 

 

 

      

 

 

  Tendresse

 

 

Viens poser ta joue sur la mienne

Pendant qu’il en est encor temps,

Avant que l’âge n’intervienne

Nous privant des douceurs d’antan.

 

 

 

 

Pour qu’en moi chante ta jeunesse

Et qu’elle égaie mes souvenirs,

Jusqu’à l’endroit où rien ne presse,

Où je n’entendrai plus tes rires.

 

 

 

 

Viens près de moi poser ton cœur

Pour qu’il palpite avec le mien.

La symbiose de ce bonheur

N’a que très peu de lendemains.

 

 

 

21-02-2018 (Dolcissimi-Douzain) M-C D-C

L'enfance glisse entre nos doigts ainsi que du sable fin...

 

 

Les-citations-sur-les-âges-de-la-vie-3

 

la plume d'oie de l'écrivain!

  

 

 

 

 

                                                

04 mars 2018

Réveil boudé

 

 

83044448_p

 

 

          Réveil boudé

 

Le soleil a poussé la nuit hors de son lit,

La nature non plus n’a pas mis nez dehors,

C’est d’un monde enneigé, la mutinerie,

Aucun soupir dans l’air ni de souffle aux abords.

 

 

 

Quel beau flagrant délit de grasse (Grâce !) matinée !

Un camail de fourrure enveloppe les cimes

Et le bosquet se réveille encore emmailloté !

La brune enfin s’assoupit et fond dans l’abîme…

 

 

 

Un merle engourdi se pose sur le miroir

Où le reflet des forêts en robe nuptiale

S’identifie aux ombres spectrales du soir.

L’oiseau, lui, rejoint ses pairs pour ouvrir le bal.

 

 

 

83043706_oétang de sologne gelé 

 

 

Révérence à « SécaloniaSph »( ou Terre de Sologne!)

dont la magnificence des reportages photographiques

plonge tout un chacun dans un empyrée de rêverie…

Félicitations au Maître- d’œuvre !

Hommage à Dame Sologne enneigée…

04-03-2018  Maricarmelle (Douzain)                                           

la plume d'oie de l'écrivain!

 

 

 

 

                                                              

 

 

 

 

 

 

28 février 2018

Flânerie

 

    

                             poesie

 

 

   

Flânerie

 

 

 

 Qui s'ennuie durant l'hiver

         Peut aller prendre un peu d'air.

    En restant au chaud chez soi

                  Sans même avoir froid aux doigts.    

 

 

 

Juste une courte croisière

    En survolant quelques vers,

      Pour que les bleus intérieurs

     Trouvent le monde meilleur.

 

 

    

    Voyagez donc sur ce site,

        Et pour que chacun médite :

Ouïr les échos du cœur

       C'est une once de bonheur.

 

 

 

 

  28-02-2018 (Douzain)

Maricarmelle 

  

 

 

"Les poèmes de Maricarmelle" sur le canal blog...

Et même « les poèmes d’Amelize » !

    

 

 


 

 

                                         la plume d'oie de l'écrivain!

 

                    


 

 

 

                

 

 

 

                   

 


 

 

 

                  

 


 

 

 

                   

 

 

Posté par maricarmelle à 14:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2018

Quatre saisons

                         

four-seasons1

 

                      

 

 QUATRE SAISONS

 

 

Comme neige enfance fond

Sortilège et tourbillon

Disparue dans les calanques

Un jour triste elle nous manque.

 

 

Pas de ronde ou sarabande

L’enfant toujours en demande

De case en case, marelle

Lègue paradis pour elle.

 

 

L’adolescence l’emmène

Dans sa spirale d’Eden.

Bouche souffle les chandelles

Des ans blets à tire-d’aile.

 

 

Damoiselle et son beau prince

Ont une alcôve en province.

Ces parents amourachés

Sont déjà fiers d’un aîné.

 

                       

Quelques chapitres passés,

Progéniture élevée…

Retournant à ses pénates

Vieillesse aime ses savates.

 

 

Mû dans l’âge canonique

Centenaire informatique,

Pleure ou rit jour après jour,

A, de sa vie, fait le tour.

 

les stades de la vie

 

Celui qui naît au printemps,

Déroule été pour longtemps.

Filer l’automne ou l’hiver,

Rouet finit par se taire.

 

                         

La pendule est arrêtée,

Les prunelles refermées,

Ne sont plus tournées les pages

De ce beau livre d’images…

 

 

clock- minuit!

 

  

Lundi 20 février 2017

Pierre, mon grand frère bien-aimé,

Je pense très fort à toi car  cela fait  deux ans que tes prunelles

se sont refermées et que tu n’as plus ouvert de livre…

Maria-Carméla ta petite sœur

que tu as tellement cajolée et à qui tu manques énormément...                  

( Bribes en escapade) 

la plume d'oie de l'écrivain!

VIVRE

                                     

 

Sunset-lake-clouds-sunlight- aurore sur le lac

                                                                                                                 

 

 

                                VIVRE

 

 

 

Comme un ruisseau coule dans l’immense nature,

En s’abandonnant à sa sinueuse trace,

Le monde au cœur noir va, revient, vit et ne dure

Qu’un seul temps dans le vaste train de vie fugace.

A’ tâtons il erre et cherche en vain le réel,

Se heurtant sans cesse à l’entrave artificielle.

Se laissant charrier par ses vicissitudes,

Vient enfin mourir dans sa triste solitude…

 

 

 

Maria-Carméla Carnélos 1968 le 30/10 (11h)

Vers libres (Bribes en escapade)

la plume d'oie de l'écrivain!Petite

                                          

 

 

 

Posté par maricarmelle à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :